LybraForum

...Eclats de mots...Eclats de vers...
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les déracinés

Aller en bas 
AuteurMessage
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Les déracinés   Lun 8 Juin - 21:11


Les déracinés
A la gloire éphémère éternelle d'Alba et de Bifane



Sous les platanes
Les déracinés oscillent
En battant des cils
Ils regardent le cul de l’âne
Et le pépé qui mâche ses dents
Faut-il s’assoir sur le banc
Près du vieux qui bat de l’aile
Pour chasser les mouches à contre vent
Loin du derrière de l’animal ?
Ou bien passer le nez en l’air
Fier comme un mousquetaire
Ignorant l’âne qui louche
Et qui brait aux corneilles ?

Chez le boulanger
Les déracinés sont en émoi
Ils lorgnent les miches brûlées
Où percent quelques noix
Faut-il vraiment bouffer
Du pain noir comme du bois ?
Y’a donc pas de pain blanc
Comme pour les p’tits enfants
Qu’ont pas encore de dents ?
Du vrai mou qu’a pas d’croute
Qui s’plie comme guimauve
A peine qu’on le touche ?
Y’a qu’du vrai pain ici
Glapit l’roi du fournil
Du dur qui dure la s’maine
Le mois et même l’année
Pour peu qu’on s’donne la peine
De bien le chouchouter !
C’est du pain à sucer
Du bonbon d’édenté
A mettre dans la soupe
Ou tartiner d’saindoux
Avec une queue d’oignon
Couchée sur le travers
Du pain à faire du centenaire
Et même du millénaire !
Les déracinés sont penauds
Aurions mieux fait d’nous taire ?
Pensent-ils in petto

Que nenni ! Les voilà repérés
Maintenant tout l’village peut s’marrer
Y’a de nouvelles racines
Qu’attendent que d’être plantées
Faut pas les rater …

Like a Star @ heaven

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Les déracinés   Jeu 11 Juin - 15:14

En tant que pisteur de nuages, je m'insurge contre l'accusation d'enracinement ! Nan, ça frôle l'injure, j'te jure !
Des racines, qu'est-ce qu'on fait de ça ? C'est pour causer les soirs d'hiver ? L'hiver se cause bien tout seul, puis d'ailleurs c'est plus l'heure... Tu voudrais me mettre à la place du vieux sur son banc, que j'mange mes dents aussi ? Et chasser les mouches pour dernière révolte, sur le cul des vaches ou le sien propre... C'est pas bien gai comme programme, t'as vraiment rien de plus vaguement glorieux en rayon ? Misère...
T'aurais pas plutôt des idées de nous en faire sortir, de ton village, par exemple ? Il doit bien avoir une route par derrière qui s'en va vers nulle part : c'est là que je veux aller, je veux pas le voir ton boulanger, il m'angoisse rien qu'à y penser. J'aime pas les charmes profonds du terroir, ça fait bien coq sur son tas de fumier, qui voudrait apprendre la vie à chacun. Ah çà ! Je la sais pas davantage, mais je trouverai tout seul si tant est qu'y ait quequ' chose à trouver ! Il peut remballer sa farine, ton meunier !
Mais qu'il est pas beau, alors, ton village... Il sent la misère à pleins naseaux, avec ses vieux et ses boulangers, y'a pas que chez eux qu'on est dans le pétrin, ça attire, cette tendance ! Je vois ça : tu te poses là, t'es perdu, on t'offre une pelle à l'arrivée pour commencer de creuser ton dernier trou, c'est signé ! Ils s'abonnent tous au canard local pour voir la page des regrets, je les connais ! Je veux pas... J'aime encore mieux me coltiner les p'tites annonces, y'en a qui t'énervent d'exigences foireuses, mais je trouve des fois de quoi rêver dans d'autres, faut voir...
Or donc, non, je suis loin du compte, au moins dans mes songes creux... Pas que je soye si vivace par ailleurs, faut reconnaître, comme on s'encroute alors, c'est pas possible. C'est déprimant quand j'y pense... Mais serrer la pince du baveux local et faire ami-ami avec les pétanquistes et le club camomille, j'ai pas encore ça sur ma tocante. Je pousse plus loin, je t'enverrai des cartes postales, des vrais, en cartons avec photos.

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les déracinés   Ven 12 Juin - 7:27

Déracinés des ailes ? curieux mélange !
Bon là, j'ai plutôt le bulbe ramolli, mais j'va reviendre... alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Les déracinés   Ven 12 Juin - 7:58

Puis moi, j'suis obtus : je comprends que dalle en ce moment. C'est comme si j'avais les trois quarts des neurones en vrille, ça m'en laisse plus qu'un de disponible, c'est pas assez pour entraver les belles paraboles et les grandes métaphores. J'ai l'impression d'avoir raté quequ' chose...

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Les déracinés   Ven 12 Juin - 8:54

Mais nan, le loup, t'as rien raté ! ptdr T'aurais même plutôt tout bien compris mais que tu le sais pas.

Moi, les villages, bin ... Y'en a un, que j'connais, où y sont tous que des couillons. Y veulent pas de toi et en même temps y sont aux taquets pour t'obliger à bouffer du pain qu'est rien de moins que du béton, des légumes que c'est plein de bêtes qui grouillent dessus, d'la volaille pleine de plumes ... Sont comme qui dirait ecolos, pchiiii ! Sans parler que pour parler, justement, y font que des bruits de tronçonneuse tellement y roulent les syllabes, que tu comprends que dalle même si t'écoutes. Y z'ont planté une tour dans un champ. Bin si tu fais pas gaffe, y t'obligent à y grimper. Pour que tu profites de la vue ? Nan. Juste pour monter. Elle sert à rien leur tour et le champ non plus. Sauf pour le 14 juillet. Y font fusées et balajo sur l'herbe et tu te prends les pattes dans les trous de taupe. Comme y sont pas finis, y te balancent des pétards dans les guibolles pour que tu sautes en piaillant, et y ricanent en se grattant la panse. Pour en arriver là sans qu'ils fassent apparement le moindre effort, c'est dire si y se passe pas grand chose sous le clocher. D'ailleurs, ça se voit vite qu'ils ont rien dans l'cigare : z'ont l'oeil vide de chez néant. Z'ont aussi des couleurs bizarres, des fringues uniformes, des attitudes de matamores ... Y vivent dans l'sale, les mouches, l'eau verdâtre (y'a une rivière, enfin, un truc qu'on pourrait dire que c'est une rivière) et l'pêcheur stoïque. Ca fait pouilleux et même des fois, ça pue grave.

Y vas pas surtout, y'a pas de p'tit chemin à l'arrière pour se tailler la route vers nulle part ( j'te file le nom, pour pas que tu t'égares là-bas dedans par inadvertance : ça s'appelle Paris). Wink

A plus l'homme des nuages.

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les déracinés   Ven 12 Juin - 18:54

Souvenir d'un déraciné à Paname


Dans l'trou du cul du monde
J'ai trempé un doigt, puis deux...
Y'avait qu'des mouches, des pisse vinaigre
Qui comptaient les secondes
A coup d'langue, à coups d'yeux
Pour chasser les ténèbres.

J'ai roulé une œillade au bastringue
Posé quelques orteils pour un quart de sourire
Y'avait des trous, des bleus, des plaies,
Tout pareil à mes fringues

ça puait l'usure et puis les chaînes
Comme un roman photo sans fin
J'ai enfilé la sortie de secours
Tant pis pour le « voyage au centre de la Terre »
J'aurais qu'à repasser à l'occasion...

C'était pas compris,
ça coûte plus cher !



*

bisous bisous/fleurs C'est vrai ce que j'ai failli mourir de tristesse dans ton village fantôme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les déracinés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les déracinés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis déraciné
» Tempête de Sud Ouest !!!
» Vectorisation manuelle et "soudage"
» Racines d'arbre - Erosion - Arbre avec les racines apparentes - Arbre en partie déraciné
» L'arbre déraciné....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LybraForum :: 
L'âme des Poètes
 :: Ecrits et cris poétiques
-
Sauter vers: