LybraForum

...Eclats de mots...Eclats de vers...
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Absent

Aller en bas 
AuteurMessage
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Absent   Lun 8 Juin - 20:40


.

Absent



Seul,
Je vais seul,
Tu vois, je vais comme on va...

Quand l'amour manque
Perdu, les mains fouillant dans le brouillard
Les regards brillants et les voix chères

Et puis comme tous à la longue
J'ai ce dégoût profond des litanies rotatives
Et là bien sûr, je déserte ce moi
Plonge dans ces faces invisibles
Où je suis double, absent d'identité

Je ne bois plus que le présent avec l'ivresse d'hier
Dans d'égrillardes évocations et pensées de sel

Quand l'écriture est cassée,
Ma parole l'est aussi !

Dès lors je suis en état de siège
Et ne sais vivre qu'entre les choses
De sang, de souffre ou d'encre

...

Est-ce que l'amour est encore ce fil qui tient et guide
La meilleure partie de moi-même ?


*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Lun 8 Juin - 21:32

Alors là, alors là, alors là !!! Pchiii !!! Les mains qui fouillent dans le brouillard, les litanies rotatives, où je suis double, absent d'identité Waouhhh ! c't'absent là y se pose un peu et crève l'écran ! Y'a qu'un bémol, si je peux me permette madame delabsence, c'est ces 2 là :

Citation :
Je ne bois plus que le présent avec l'ivresse d'hier
Dans d'égrillardes évocations et pensées de sel

Si j'avais eu ton inspiration et tes imaginaires, j'l'ai aurais virés, les 2. Y coupent le rythme ... et ramènent l'ordinaire dans l'extra ordinaire. Mais c'est que mon avis, donc voilà. Very Happy
J'en connais un qui va ricocher sévère, là-dessus. Tu entres en plein dans ses sphères fantamastiques ... Wait and see (y cause pas l'anglais) !

Tiens, vlà une bise du soir, parce que c'est l'soir. bisous

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mar 9 Juin - 5:54

J'hésitais... Mais j'ai pas trouvé moyen de mieux dire...


_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mar 9 Juin - 8:41

Ahhh la solitude à deux !!! Very Happy

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mar 9 Juin - 12:58

ça fait-y pas un joli truc, comme un écho sur la montagne ? Laughing

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mar 9 Juin - 18:16

Elle t'a dit d'aller siffler là-haut sur la montagne zaï zaï zaï zaï ...

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mar 9 Juin - 21:05

Valà, tout juste, pis de m'y faire cuire un zoeuf après... silent

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mer 10 Juin - 9:36

Rââââââ les sales bêtes !! Ha Tondez que j'ai 5 minutes...

Hin hin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mer 10 Juin - 11:31




_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Cati

avatar

Féminin
Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mer 10 Juin - 13:59

Tiens, j'ai bien fait de passer...

"Je ne bois plus que le présent avec l'ivresse d'hier
Dans d'égrillardes évocations et pensées de sel"



Bravo Alba

Cati
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Mer 10 Juin - 18:20

Garance a écrit:
Ahhh la solitude à deux !!! Very Happy

Allez Al fonce ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Jeu 11 Juin - 17:09

Bonsoir toulmond'

Phase 3 j'atterris enfin ! Non mais y'a des fois, tu pars sur une idée d'aboutir quelque part pis tu glisses en vrille sur la chute...
après un pt'it interlude imprévu, c'était couru d'avance!! Pis interdit de vous moquer de ma naïveté, hein !ou alors gentiment surpris J'ai trouvé que finalement une tite balade en montagne, ça pouvait pas être pire que le loup, la chèvre et le chou, pour vous remercier plutôt que de vous faire des gouzigouzis par ci ou par là. En plus ça doit être truffé de fautes de conjugaison.

Sinon... L'endroit est vacant en juillet, quand les autruches auront fini de pondre, y'a même toutes options : amour et eau fraîche, feu de camp et voie lactée... et bien sûr des géants n'oeufs à la coque tout frais Razz

A tout bientôt,

Merci Bifane pour ce bel écho, tes mots répondent si bien aux miens qu'ils ont donné naissance à cette jolie montagne qui nous a tous très inspiré. Garance l'âme très musicale que j'imagine bien en randonneuse vagabonde.

Merci Cati d'être passé.

bisous/fleurs bisous/fleurs bisous/fleurs
------------

Très tôt déjà, le réveil du loup avait retentit dans la vallée...

Hoooouuu hooouuuuu... et bientôt, l'œil du mouton se prolongea dans l'écho cascadeur.

La forêt vibra. Mais bien avant tout ce tohu-bohu, des claquements d'ailes dans les branches et d'harmonieux gazouillis avaient emportés le cheval sauvage vers d'autres contrées. L'heure virginale avait battu en sourdine plus tôt que d'habitude, et au premier signal des rayons, il s'en était allé paître au-delà des chemins bordés de buissons, près de caféiers sauvages et des arbres séculaires qui menaient aux pentes rocailleuses semées d'orchidées.

Ce jour là se rendant sur une modeste crête
le cou tendu, l'œil inquiet,
le loup interrogea le ciel :

- Soleil ! Soleil ! Soleil déraisonnable,
n'aimes-tu point vivre dans ma sombre forêt ?

- J'essaie parfois le loup! Mais l'endroit que tu as choisi pour abri reçoit beaucoup de précipitations, il y a souvent des bourrasques et le matin, ton antre est noyé de brume. De-ci de-là des massifs étranges, des profils inquiétants... et j'y perçois une impression dominante de solitude qui m'attriste.

- Suis le mouton et le cheval fougueux sur les routes transversales, et vois comme cascades et torrents filent à flanc de collines des écharpes de soie claire. La terre est sonore, elle diffuse quelque chose de particulier, de très nuancé, de secret.

- de secret ?
- Oui, comme le paradis qui vit dans l'imagination de tous !
- Ha... et si tu m'en disais plus...

- Écoute ! il te faut redoubler de courage pour te tirer des griffes des démons de ta sombre forêt qui prennent plaisir à égarer les âmes en peine et à les faire marcher jusqu'à ce qu'elles meurent d'épuisement entre tes crocs.

- Viens ! Reprirent le mouton et le cheval. Nous te conduirons sur la plus haute crête, la dernière avant le pic ultime des montagnes. Le soleil n'y luit que deux heures par jour, il nous y attend bientôt ; Hâtons-nous !

Sur quoi, son rire sonna plus fort et plus moqueur.

Pourtant l'invitation persuasive et la promesse alléchante aiguisa sa curiosité, alors il se mit à les suivre, se disant tout bas qu'avant de pénétrer ce pays étrange, il aimait mieux se sentir accompagné. Tout en geignant, en se frottant de salive, le clan hétéroclite progressa vers la lumière. Par moments, le cri aigu d'un oiseau nocturne déchirait le silence. Et tout retombait dans le calme. Le ciel commençait à blanchir à portée de nez, précisant les contours dentelés de la cime. Petit à petit, tous les oiseaux se mirent à chanter, plus gaiement, chacun sa chanson, pour se joindre au grand concert de la nature qui s'éveillait. Les brouillards de la nuit rampaient encore dans le bas de la vallée, mais sur la plus haute crête, il y faisait à présent grand jour...

En route, nous rencontrâmes plusieurs animaux, dont la plupart rebroussèrent chemin à la vue de ce cortège suspect. Mais nous n'y fîmes pas attention et ils ne parurent pas contrariés de nous voir continuer. A la fin, nous atteignîmes le sommet, réjouis, du haut duquel nous aperçûmes la mer à deux endroits. C'était une découverte sublime car elle nous permettait d'apprécier la largeur de notre pays qui, à cet endroit ne dépassait pas une vingtaine de kilomètres.

C'était comme si nous étions au sommet d'une île où tout étonne et tout enchante, avec une vue large d'une émouvante et sauvage beauté. On se pencha, anxieux, sur le bord pour sonder la hauteur, et nos yeux restèrent éblouis devant les splendeurs végétales qui tapissaient les parois. Ce lieu offrait au rêve un horizon sans limites.

A la surface du sol, dissimulée par quelques buissons épineux, une étroite ouverture par laquelle nous pénétrâmes pour descendre dans une vaste salle. Là, sous nos pieds, un véritable sanctuaire ! L'obscurité la plus profonde régnait de toutes parts ; le silence était troublé par la chute intermittente des gouttes d'eau tombant de la voûte et le murmure monotone d'un ruisseau coulant dans les profondeurs.

- Que j'aime à découvrir ces endroits, que me contaient mes parents, dit le loup.
Il n'avait jamais osé s'approcher, mélangé d'envies et de craintes respectueuses..

- Il reste donc, de par le monde, ici à portée de flair, des lieux privilégiés encore épargnés par la voracité humaine ?

Et il laissa vibrer son chant intérieur ...

Ivresse des combats contre les bêtes en sang
Je me mêle à ce jour à un lieu apaisant
Ce lieu si solitaire imprégné de magie.

Le soleil s'enfuyant déjà vers la baie, lui murmura : Tu sais, l'amour n'est rien d'autre que la suprême poésie de la nature...
« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas » Hugo.

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Ven 12 Juin - 19:23

Des gouttes d'eau tombaient de la voûte et le murmure monotone d'un ruisseau coulait dans les profondeurs. Le mouton sentit sa laine frisotter. Le gazouillis ruisseau gazouilla de plus belle. Aussi, d'un bel élan, le mouton fila se désaltérer dans le courant de l'onde pure. Le loup, tout occupé à laisser vibrer son chant intérieur, dressa l'oreille.
- Qui te rend si hardi de troubler ma chanson ? dit cet animal plein d'orages.
- Tiens, un loup, dit le mouton. Ne colère point, ajoute-t-il. J'me désaltère c'est tout, avant que le conte de fée ne se termine en eau de boudin. Fais-en autant, tu n'en chanteras que mieux.
Le loup dressa son poil et sortit ses longues dents.
- C't'histoire me rappelle quelque chose, bougonna-t-il. T'as pas un frère ou quelque chose qui y ressemble, un berger, un chien, je sais pas moi.
- Nan, dit le mouton, j'ai qu'un cheval, il broute là-bas dans l'coin.
- Ah ? un cheval ... Pourquoi pas ? dit le loup. Puis il prit son élan, et d'un seul coup le croqua. Sans autre forme de procès.

Pendant c'temps à, y'avait une autruche en train de pondre ... geek

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Absent   Ven 12 Juin - 19:37

Et le mouton se mit à couver les gros n'oeufs des autuches qui avaient déserté le nid, en s'aiguisant les mouillettes !

mmmfffff ! mauvaise pioche se dit le loup,
mes pôv vieilles quenottes ! c'est une vraie carne ce canasson lol!


J'ai peur que le loup n'envisage une fin plus gore encore
Trop fabuleuse cette fin Garance applaud. bouh, j 'ai honte ! tiens prends-en de la graine dans le mur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Absent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Absent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Réseau absent apres chngement de sim
» [AIDE] wifi absent...
» Je suis absent une semaine
» Sera absent (ou quasiment ) pour cause de BAC
» Lettre à l'absent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LybraForum :: 
L'âme des Poètes
 :: Ecrits et cris poétiques
-
Sauter vers: