LybraForum

...Eclats de mots...Eclats de vers...
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Graine de pissenlit

Aller en bas 
AuteurMessage
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Graine de pissenlit   Mer 6 Mai - 8:51



Graine de pissenlit


La maladie est là, qui couve
C’est une louve
Affamée
Faut-il la maudire ?
Il n’y a rien à dire …
Méchante sœur siamoise
T’es stérile t’es sournoise
Quand tu veux te nourrir
Il faut que je sois là :
Toute seule
T’arrives à rien
Qu’à cracher du venin
T’es là tu t’accroches
Franchement c’que t’es moche

Mais regarde comme je ris
Tu n’as vu que du feu
Quand je t’ai balancé
Un genre de poudre aux yeux
Sur tes envies de mordre
Quand à force de larmes
Enfin je t’ai noyée
Dans ta folie féroce,
Tu pouvais bien rugir,
Piaffer ou tempêter,
Le brouillard dans mes yeux
C’était mon bouclier

T’as perdu c’est fini
Cherche un autre ennemi
Au fil des insomnies
Moi je suis devenue
Une graine de pissenlit
Que le vent promène
Et je m’en vais
Droit vers le soleil

Like a Star @ heaven

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Graine de pissenlit   Mer 6 Mai - 17:18

La maladie n'a de respect pour aucun !
Elle nous voudrait en habit de pierre
Pour mieux terminer son spectacle.

Quelquefois, le charme peut être levé...

Ha, la belle science !

Autrefois, on nous aurait brûlé vif pour avoir usé de magie.

----
J'ai lu quelquepart que les semences des pissenlits sont des fruits secs, appelés akènes scratch
Moi, j'adore ffouffler sur les pissenlits.


bisous/fleurs Il reste des bouts de ciel bleu à croquer et à visiter, encore et encore...
Bon vent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Graine de pissenlit   Dim 10 Mai - 11:59

Tu nous ferais trop dire, encore un coup, c'est ta marotte ça, de nous tirer d'en-dedans les grands mots qui nous dorment dans le ventre. Je vais me tenir, essayer. La maladie... Je me souviens des années en arrière où elle m'avait foutu la paix, où je la sentais pas rôder toujours autour. C'était bien tranquille alors, vrai que je me croyais invincible aussi, comme on dit. C'est du cliché terrible, mais le fait est, on peut pas nier. Puis la vie, le temps, autre cliché... C'en est un dont on se relève mal, à la longue : déjà, on finit par l'être plus du tout, invincible, on se gaffe qu'on est dans une histoire qui finit mal, qu'on sait pas bien à quelle sauce on sera bouffés. On devient des choses tristes, des bouillies définitives : ça nous réussit pas, l'expérience, la fameuse lanterne...
Et puis ça change, on se réfléchit qu'il faut être con pour s'imaginer qu'on va filer tout droit des autoroutes de la vie, sans même une gare de péage. C'est pas l'Espagne, l'existence, non. On voit comme nos guimbardes font des caprices, on rafistole. Le corps, tiens, il me fait l'effet de ma première pétroleuse, la Deuche, la fameuse. Sans doute qu'encore j'aurais pu la traîner quelques distances ? Le corps, c'est moins commode, on a vraiment que le garagiste pour lui remettre les cylindres en place, que ça veuille bien avancer encore. Et puis ? C'est jamais que le véhicule, ses pétarades, ses virolos exquis, ses grands silences de parking, ses re-pétarades où ça repart. Au bout du compte, et même bien avant le bout, on comprend quand même que c'est pas lui le but : jamais rien que le moyen. D'aller bien ? non point : d'aller juste aussi loin qu'on peut, et encore n'est-ce pas la fin : c'est le but, la fin, et la mâchoire comme on la serre pour y arriver. Ou plutôt non, s'il faut chercher le fin du fin de la fin (suivons-nous ?), je piquerais bien sa ritournelle à Solo : "ç'qui compte c'est pas l'issue, c'est l'combat !". Ah ! la vache de bravoure qu'on y balance, ton joli bras d'honneur qui me met le sourire malgré la gravité du sujet. Alors ça ! Pousser plus loin, bien sûr, avoir l'oeil dans l'azur, qui toujours fait des promesses. Et là encore, on se rend bien compte qu'elles seront pas tenues, et après ? Que foutre ! On pousse la machine, et c'est tout. Elle fait ce qu'elle peut ? Par définition, mon mignon ! C'est pas autre chose.
Bon, c'est pour la gloire, allez ! On s'appelle pas Gustave, on invente rien, mais on amorce vers les grandes espérances, comme quoi elles restent du domaine de notre possible. Roue crevée ? La roue de secours ! On solutionne tant qu'on peut, c'est pas une défaite, évidemment non. La belle allure en bout de parcours, l'athlète des grands jours, c'est pour la photo et le rêve, on en voit pas un qui soit si fier en vrai. Dès le premier train de pneus à changer, on sent que ça va pas être un parcours de santé. Tiens, c'est drôle. C'est un parcours, il faut le rendre joli, se l'intéresser d'humanité, se l'enjoliver d'âme, lui prêter du coeur de boeuf qui voudrait toujours y croire. Et qu'importe les boulons perdus en route, c'est du témoignage, c'est la sueur qui prend des formes étranges, la maladie.
Et tant qu'on peut, faudrait lui mordre en plein la gorge, la déchirer, l'estourbir et la piétiner. Elle y reviendra peut-être. On est des guerriers, pas les GI amerloques casqués et ceinturés, que nenni : des Apaches, de ceux-là qui se nouaient la cheville au piquet, le piquet fiché dans le sol, sûrs au moins qu'ils reculeraient pas, et de belle humeur encore ! La bravoure, c'est pas de l'avoir, la santé : c'est de la vouloir, et de se la récupérer au poing s'il faut. La beauté, c'est pas de naître coquet, c'est de devenir charmant : l'inné vaut rien, c'est ce qu'on arrache qui prend de la valeur.
Je t'embrasse, Mouton terrible ! Tu me fais encore déjanter dans le verbe, c'est jamais commode de répondre avec toi, mais c'est indéniable : on s'y trouve des réflexions inédites et on désherbe les idées fumeuses pour les mettre au grand jour. De la plume vivante, toujours, du pied de nez dans l'encrier, c'est fameux !

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Graine de pissenlit   Dim 10 Mai - 13:49

C'est marrant que t'aies eu l'idée du garage. J'en causais à Blue pas plus tard que lundi dernier : même mot, garage. Pis depuis m'est v'nue une autre idée. Tu connais Reeves, le mec qui te parle du cosmos comme si il allait tout d'un coup se mettre à fleurir. Bin figure toi qu'il a dit que le soleil allait claboter dans quelques milliards d'années. Mais qu'en fin de compte c'était pas un drame, puisqu'il suffisait de le canarder avec quelques millions de tonnes de bombes hydrogène pour que ça reparte pour un tour. Comme quoi, si on a d'l'hydrogène, hein, quand même ! Et t'imagines la suite ? Foutre une bombe à hydrogène dans l'garage ... Waouh ! le feu d'artifice !
Et le cosmos, tu me diras ? Bin rien. clown

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Cati

avatar

Féminin
Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Graine de pissenlit   Mar 12 Mai - 18:09

Coucou ma biche !

Ah toi, nous sais les manier les mots même ceux qui font mal...tu dis et écris et tout s'apaise !

Mais tu l'auras...t'es trop forte toi !

Des bisous...plein

Cati
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluebird
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 448
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Couleur Soleil pour un Mouton Blanc...   Lun 18 Mai - 23:01






Une graine de pissenlit
A essaimé aux quatre vents
Ses vertes feuilles dentelées
Ses pétales jaune au coeur vert...

La bête a courbé l'échine
Pétrifiée par l'incandescence
De tes yeux noyés de brouillard,
De cette fleur couleur soleil...

Douce graine de pissenlit
Pose ton coeur sur la prairie...


bluebird



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin95.blogspot.fr/
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Graine de pissenlit   Jeu 21 Mai - 14:54

Ca, y'a pas à dire, c'est un beau champ de pissenlits ! De quoi faire une sacrée salade, nan ? affraid Avec des lardons et comme un chouia d'ail de printemps. Et de l'huile d'olive avec le vinaigre et p't'être quelques croûtons, ou alors des noix. Ouep, plutôt des noix, mais alors faut changer l'huile ... Pchiiii : le dilemme ! bisous

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Graine de pissenlit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Graine de pissenlit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pissenlit en graine
» Gros plan sur graine de pissenlits
» Salade de pissenlit
» Le pissenlit
» gelée ou "miel de pissenlit"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LybraForum :: 
L'âme des Poètes
 :: Ecrits et cris poétiques
-
Sauter vers: