LybraForum

...Eclats de mots...Eclats de vers...
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A Paulette...

Aller en bas 
AuteurMessage
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: A Paulette...   Sam 2 Mai - 20:12








A Paulette...




J'ai rendu le biclo qui grinçait vert-de-gris
Et son air dégonflé qui claquait des mâchoires
Il m'avait surtaxé d'un coup de Trafalgar
Pour admirer la lune aux balcons de Paris


T'as pas eu le courage en voyant le loustic
De lui imposer pire eu égard à son âge
Bien que tu m'avais dit pour que ça le soulage
Qu'un dos d'âne pour deux, c'est plus ergonomique !


Au lieu de fantasmer sur vélib' à gogo
Moi j'aurais du louer un tandèmeu pour deux
Ton popotin devant, il m'aurait mis le feu


J'aurais fait à l'envers tout le parc de Monceau
Ton nez dans le guidon pour ma vue dégagée
Et ton derche aurait pu venir prendre le frais.


*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: A Paulette...   Lun 4 Mai - 6:53

J'adore cette échapée belle, le nez sur le popotin de la donzelle !!! Absolument réjouissant ! Ca m'a fait penser à de petits écrits d'il y a longtemps où, à partir de vieilles cartes postales, tout un imaginaire déboulait sous la plume d'aboulafia (euh ... voir le site Haute mémoire, dans la colone de droite).
En particulier à celui-là :

Les acolytes d'Eros



Eux, c’est la nuit surtout qu’ils triment. Dès que ça brûle quelque part, ils se ramènent dare-dare.
(Avant, l’échelle était en soie, c’était chic.)

Mais aujourd’hui, avec ces tours – quarante étages ? ou bien cinquante ? – comment peut-on faire la cour ?
Le Roméo est tout contrit quand la Juliette est au seizième ! Car l’alouette a beau triller, et le rossignol roupiller, s’il n’a pas la clé, Roméo, il peut rentrer chez lui, le gars, et rêver de balcons… Oui mais !
… avec leur échelle adéquate, ils se ramènent dare-dare, et arrivent juste à propos pour éviter qu’ le Roméo

a) ne rentre à pied, et tard, chez lui, ayant raté l’ dernier métro
b) ne s’ pète la voix s’il choisit, pour le geste et la poésie, de roucouler depuis le bas (au risque, d’ailleurs méritoire, d’avoir un fort vaste auditoire)
c) ne téléphone à la Juliette, le lendemain, et fort fâché, pour qu’elle choisisse une chambrette, nom de Dieu ! au rez-de-chaussée ! ou à la rigueur au premier, mais pas si haut, cré nom de nom !

C’est pourquoi avec leur échelle-à-monter-au-septième-ciel les p’tits acolytes d’Eros (casque, carrosse et vieilles rosses) courent la nuit, et dare-dare, dès qu’il y a le feu quelque part. Ah !

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: A Paulette...   Lun 4 Mai - 8:20

Ah tiens, ça serait une idée, le tandemeu : de quoi me redonner goût aux deux roues sans moteur peut-être ? Quand je vais chercher la dernière fois que j'ai roulé là-dessus, houlà, c'est de l'antique...
Moi, le vélo, il est beau comme un champion, il décore le fond du garage. Je le bouge pas trop, je veux pas l'abîmer. C'est un Vétété, tout brillant encore, avec des peinturlures rouges par endroits, qui font très joli. Des fois, je lui remets le guidon droit, qui tourne un peu à force d'appuyer sur le mur. Je lui dis comme il est pas sérieux de se tordre comme ça, qu'il va se faire mal, et puis ça va, je le laisse tranquille.
Mais je reste sportif dans l'âme ! Holà hé : je mets des baskets pour couper l'herbe, je te ferais dire ! C'est beau à pleurer... Et je porte des fois des gros gros cailloux, mais alors, des énormes, que ma belle elle m'appelle Obélix : "Il est pas trop lourd, ton menhir ?" qu'elle se moque. N'empêche, je l'ai cherché dans le champ voisin, et j'ai encore grimpé la passerelle par-dessus le fossé avec, j'ai cru que je m'allongeais les bras. Le lendemain, il a flotté, sinon, j'aurais été en chercher des autres encore, j'ai pas peur ! Comme il pleuvait, j'ai fait jeu d'adresse : décapsuleur, canette, pif ! du premier coup dis donc, je m'heberlue moi-même parfois...
Et le vélo... Faudrait bien quand même que je lui fasse prendre l'air un jour. Les deux morceaux d'herbe qu'il avait encore dans les pneus, depuis le temps, je crois qu'ils se sont fossilisés. Ce serait intéressant d'y aller voir, j'initierais bien ma grande, et pourquoi pas ? Mais elle a la passion des étoiles plutôt, qu'elle veut regarder le soir, même quand c'est nuageux. Il a fallu lui expliquer qu'on pouvait pas, les jours de temps gris. Déjà que ça l'enquiquinait bien, elle va finir par plus l'aimer du tout, la pluie.
Bien le bonjour chez toi, Alba, et pédale pas trop fort, ça rend les guiboles tout coton des fois, c'est surprenant !

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: A Paulette...   Lun 4 Mai - 14:09

Citation :
C’est pourquoi avec leur échelle-à-monter-au-septième-ciel les p’tits acolytes d’Eros (casque, carrosse et vieilles rosses) courent la nuit, et dare-dare, dès qu’il y a le feu quelque part. Ah !

J'avoue qu'être courtisée de la sorte... de petites étincelles peuvent occasionner de grands embrasements
lol!

Un joli site, Mr Raphaël...


Dernière édition par alba le Jeu 7 Mai - 7:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alba

avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: A Paulette...   Lun 4 Mai - 14:10

A propos de tandèmeu, j'ai pas expérimenté non plus, ça doit être une drôle de bêbête à synchroniser, pis y'en a toujours un des deux qui aurait l'idée de faire semblant de pédaler dans les côtes, et dans les virages ou aux croisements, alors là, j'imagine même pas le désastre, ...
Quand j'étais petiote, j'ai été soignée au mini-vélo pliable, tu sais celui qui te déchiquette l'intérieur des chevilles, mais bon les plaies et les bosses à c't'âge là j'en faisais collection. Puis plus tard, j'ai récupéré une occase, un demi-course à boyaux miniatures que j'ai vite refilé à Troctout pour une misère, j'l'avais pris une fois pour aller au boulot, un pt'it 2 kilomètres ça paraissait faisable, mais le jour suivant, pardon la torture du fessier !! J'ai rendu mon tablier !! à choisir j'préfère encore le cheval à cru, il pédale pour toi, mais bon les bouses ça fait un peu désordre en ville...

Sinon ta grande faut pas qu'elle desespère comme mon pt'it mec de 6 ans ½ qui ne veut toujours pas que je lui enlève les pt'ites roues, tu comprends les copains gna gna gna... eux ils lâchent les mains, font du Bmx ... lui ,c'est un solitaire et veut jamais rien faire comme les autres. Dégoûté et pas très courageux qu'il est, il la planqué au fond d'l'abri d'jardin, et a choisi de faire un élevage d'escargot dans le barbecue, sinon il chante sous la lune aussi, vu qu'il fréquente une chorale. Les histoires d'étoiles, ça c'est passionnant ! Mais il paraît qu'il faut une cabane dans les arbres pour être plus près du ciel, admirer la ptite casserole et la grande ourse.
Enfin si l'arbre n'est pas deviendu une bibliothèque entre-temps, tu pourras prévoir d'investir dans une super lunette pour son prochain anniversaire.
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bifane

avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: A Paulette...   Lun 4 Mai - 16:58

Nan mais t'inquiète : c'est aux fossiles que je parlais d'initier ma grande. Pour le vélo, ça lui a pris très jeune : elle a pas froid aux yeux. Je crois qu'elle avait à peine cinq ans quand elle s'est déboité la clavicule en se cassant la figure. Sa mère arrêtait pas de lui dire de pas foncer comme une bourrique, mais c'est ça qui l'amusait. Maintenant, on part en promenade avec elle, et elle râle un peu parce que c'est pas facile de suivre pour elle. Mais elle aime quand même bien ça. Faut juste lui répéter douze fois à la minute de serrer à droite, pour qu'elle aille pas zigzaguer au beau milieu de la chaussée. On désespère pas encore, mais des fois, on n'est pas loin.
Le tandèmeu, c'est sûr que pour les feignasses, c'est le plan rêvé. Moi, j'étais marmot quand j'en ai essayé un, et celui qui était devant, c'était un grand. Je peux te dire qu'il a pédalé son compte, l'ancien : je me suis pas beaucoup fatigué ce jour-là. Y'a pas besoin de synchronisation, faut suivre, c'est tout. Le tour de pédales je veux dire, parce que pour la direction, forcément, t'as pas trop le choix. Si tu t'engueules, c'est pas drôle, mais bon, l'autre te tourne déjà le dos, alors ça change rien. Ils ont pas encore essayé les tandems en vis-à-vis, ce serait une idée. Ou alors comme les fauteuils pour deux, tu sais, où les accoudoirs se rejoignent l'un à côté de l'autre, mais en face. Enfin, j'sais pas si c'est clair, mais je vois pas bien comme le décrire...
Pour la lunette astronomique, va falloir d'abord qu'elle arrête de tout casser, la grande. Parce que c'est pas possible comme elle bousille tout. Mais je lui ai dit déjà, et je sens que ça la motive bien. Enfin, on a le temps...

_________________
La vie n'est pas une partie où l'on gagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pisteurdesnuages.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Paulette...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Paulette...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Paulette !
» Allez Paulette !!!
» Bouton d'épaulette - Prussien WW1 - portant le numéro de la Compagnie (n° 5)
» bouton chiffré d'épaulette allemand WW1.
» [Constantine, Barbara] Et puis Paulette ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LybraForum :: 
L'âme des Poètes
 :: Ecrits et cris poétiques
-
Sauter vers: