LybraForum

...Eclats de mots...Eclats de vers...
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...

Aller en bas 
AuteurMessage
Balsame

avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Localisation : Italie
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...   Dim 11 Nov - 11:16






La bise à marquise - le petit théatre du forum
(par Galatée et Balsame, théatreux du dimanche)

*

Balsame :
Mais il faut dire belle marquise, que vos beaux yeux me font mourir d'amour !

Galatée :
Monsieur ! Que dites-vous là ! Ciel ! Si mon mari entendait …

Balsame :
Madame point de pruderie je vous prie.
Votre mari est sourd et le ciel aussi.

Galatée :
Ce n'est point tant de la pruderie que de la prudence.

Balsame :
Alors je me cache ma chère, et fait mille prières
que personne ne découvre le fin mot de l'affaire.

Galatée :


Balsame :
Etes-vous partie ma mie ?
Ou bien sous un mouchoir vous qui vécûtes ce jour au milieu des bavoirs,
cachez-vous ah mais ! ce qu'il ne faut pas voir ?

Galatée :
N'ayez crainte je ne me cache point.
Il n'existe au monde aucun être plus rusé que la femme.

Balsame :
Etes-vous donc femme, milady aux yeux si jolis ?

Galatée :
Je ne sais de quels yeux vous parlez.
La réputation qui vous précède vous prête maintes aventures....

Balsame :
Laissons ce qui précède amener ce qui suit.

Galatée :
Et je ne saurais livrer mon cœur si je n'étais sûre que le vôtre me fût acquis à jamais.

Balsame :
Jamais ! Déjà ce mot cruel qui fit battre en duel tant de cœurs.

Galatée :
Mais que dis-je ! Je suis mariée vous le savez.
J'ai deux enfants et le monde ne me pardonnerait une telle trahison.
Ah ! Monsieur... Souvenez-vous d'Anna Karénine, de son tragique destin.

Balsame :
Que vient donc faire le monde dans cette jolie ronde et puis la trahison !
Je tombe en pamoison ... Brisons là, marquise .
Vous avez tout d'un ange mais la main me démange !
Voulez-vous une bise oui ou non ?

Galatée :
Monsieur ! Vous m'offensez !
Ma pudeur, mon honneur m'interdisent de vous écouter !
Prenez soin de mon cœur avant que de vous soucier de mon corps.

Balsame :
Alors c'est non ? Ô dieux je meurs … marquise a un cœur !

Galatée :
M'aimez-vous ?

Balsame :
Madame n'en doutez point !

Galatée :
Comment le pourrais-je quand vous ne semblez souhaiter que de me trousser.

Balsame :
On ne trousse que les oies chez moi, Madame, au jour de réveillon.

Galatée :
Vous m'offensez ! Une telle comparaison !

Balsame :
Quoi ? Vous vous reconnaissez ?

Galatée :
Adieu Monsieur ... Adieu ! Car moi, je vous aimais.

Balsame :
Adieu ? A dieu ne plaise qu'il en soit ainsi !
Vous m'aimiez ? J'en suis fort aise et c'est déjà fini ?
J'en suis marri mais ainsi va la vie d'aventure en aventure.

Galatée :
Vous ne m'aimiez donc pas ! Ainsi, je ne m'étais point trompée !

Balsame :
Je vous aimais, la belle, comme on aime le soleil !

Galatée :
Je suis le soleil !

Balsame :
Croyez-vous ?

Galatée :
Je le crois comme vous le croirez
lorsque vous me verrez disparaître à la tombée du jour
pour mieux renaître le lendemain à l'aurore.

Balsame :
Que me contez-vous là ? L'histoire d'une chandelle qu'on souffle pour la nuit ?

Galatée :
Qui sait ? Les mots ne sont que des mots que l'on interprète chacun à sa manière.

Balsame :
Madame, vous m'avez retardé dans mes pensées.
Je vous laisse à vos maux si c'est là la manière dont vous me recevez.
Le jour tombe, disparaissez.

Galatée :
Sont-ce là vos derniers mots ?

Balsame :
Les mots de la nuit, Madame, n'ont pas d'âme.
Ils meurent avant l'aurore. Définitivement.

Galatée :
Ne puis-je encore espérer avant demain que peut-être ....

Balsame :
Dites moi …

Galatée :
Votre cœur s'alourdira de mon chagrin et prendra mon amour pour vous ....

Balsame :
Mais vous ne m'aimez point !

Galatée :
Comment pouvez-vous dire cela ?

Balsame :
Vous invoquiez tantôt mari et marmots, le monde qui vous regarde,
et vous vous étonnez que je ne baisse ma garde ?
Allons donc, si vous m'aimiez dans mes bras déjà vous seriez !

Galatée :
Attendez-moi demain matin à 9h ... Près de l'érable d'Italie du jardin de la ville.

Balsame :
Et quoi, la donzelle, vous voilà à genoux ?
Alléluia alléluia ! 9h vous dites ? Qu'est-ce donc que cela ?

Galatée :
La donzelle ? Une fois de plus vous m'offensez.
Pire ! Vous me manquez de respect !
Cette fois, ç'en est fait Je ne veux plus jamais vous revoir. Adieu !

Balsame :
C'était donc diablerie ! Adieu Madame,
tant il est vrai que marivaudage ne sied point aux femmes sages.

Galatée :
Effectivement. Je ne suis point faite pour cela.
Je suis une femme de cœur, et non de petite vertu !
Adieu Monsieur !

Balsame :
Je ne vous réponds plus.
Je meurs sous vos coups et puisse mon trépas vous faire pleurer.
Beaucoup.

Galatée :
Passez donc Monsieur. Mes coups ne vous feront pas mourir.
Tout au plus votre vanité malmenée s'en trouvera-t'elle fort blessée...

Balsame :
Il me semble chère amie que pour me quitter vous avez bien du mal ...

Galatée :
Peut-être autant que vous mon ami...

Balsame :
Il est tard Madame. Allez donc reposer.
Je retourne à mon chat et à mes états d'âme.

Galatée :
Vraiment ?

Balsame :
Vous avez donc encor des mots à jeter ?

Galatée :
Non point des mots.

Balsame :
Quoi donc alors ?

Galatée :
Mais un baiser Monsieur.

Balsame :
Lancez donc que je l'attrape au vol.

Galatée :
Attrapez-moi plutôt dans vos bras.

Balsame :
Oh …

Galatée :
Vous ne le souhaitez donc plus ?

Balsame :
Ce n'est pas faute de vouloir ... mais ce n'est pas du plus commode.
Vous êtes ma chère perchée sur votre balcon ...

Galatée :
Je reconnais Monsieur.

Balsame :
Alors comment ? Où ? Quand ?

Galatée :
Demain. Sous l'érable ...

Balsame :
Et pourquoi donc ce rendez-vous secret ?

Galatée :
Mais vous le savez très bien. Je ne puis me montrer au grand jour.

Balsame :
Il est vrai que 9h c'est encore la nuit noire ...

Galatée :
Mon Dieu ... Vous avez raison. Où donc ai-je la tête ? Ah vous me troublez !

Balsame :
Et comment puis-je nommer ce que vous me faites ?

Galatée :
Cela je ne saurais dire sans heurter ma pudeur.

Balsame :
Il faut maintenant que je vous quitte.
Cette amusette a eu au moins le mérite de faire passer les heures
mais elle m'a broyé le cœur.

*


Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...   Dim 11 Nov - 11:43

Monsieur Balsame
pourquoi tu m'as fait ça ?
Eh quoi ! quand mon âme
est toute raplapla
c'est marquise que tu bises ?
Que tu tiens par le bras ?
Ah ouiche ! parlons en toute franchise
t'es qu'un Casanova !

ptdr

_________________
Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isilwen95.blogspot.com
Balsame

avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Localisation : Italie
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...   Dim 11 Nov - 11:45

Madame Garance
vous me voyez contrit !
Aujourd'hui ah ! malchance !
Me voila donc bien pris
la main dans le pot de confiture !
J'en reste tout surpris !
Ah ! Que cette aventure
me serve de leçon :
jamais plus je le jure
je n'irai au balcon
des dames, la nuit !

amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluebird
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 448
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...   Mar 13 Nov - 21:43

*


Mam'zelle Galatée
Monsieur Balsame

Grand merci d'avoir inauguré ce salon !
Quelle belle envolée, il faudrait ma foi,
Vous voir sur scène, je suis certaine
Que le jeu en vaudrait la chandelle...

Merciiiiii.....! sunny


*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin95.blogspot.fr/
Balsame

avatar

Masculin
Nombre de messages : 125
Localisation : Italie
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...   Mar 13 Nov - 22:53

Bluebird Ma Dame
Foi de Balsame
Vous nous prêtez
De grands talents !
Et quoi, sur scène vraiment
Vous nous voyez
Moi et Galatée ? Rolling Eyes

Cet honneur qui m'échoie
Sur l'heure me laisse coi ! silent

Mais fi des vains discours
Voici la fin du jour
Allumons les chandelles
Que vive Polichinelle !
Qui à vos pieds dépose
Une rose ... amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluebird
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 448
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Lady Blue   Ven 28 Nov - 8:20






Bluebird :
Ah...! Monsieur...
Cette rose qu'à mes pieds vous déposez
Croyez que j'en garderai le suave parfum... Wink
Et si je ne craignais de froisser Dame Galatée
Je vous prierais de la poser dans ma main...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin95.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bise à marquise - Galatée, Balsame, Bluebird...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Golon, Anne & Serge] Angélique, marquise des anges
» Angélique Marquise des Anges, nouvelle édition
» La bise " noire "
» marquise au choco
» La marquise de Sade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LybraForum :: 
Côté cour, côté jardin
 :: Manuscrits
-
Sauter vers: